Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  Maurice président !
Maurice De Jonc
MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 17:04 (2009)  Maurice président ! --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 10 Nov 2008
Messages: 23
Age: 25 ans
Nationalité: Belge
Numéro: 26
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 13
Moyenne: 0,57

Ils y étaient enfin, et à l'heure. Après toutes ces mésaventures qui ne faisaient en fait que commencer, Jaron, Hatari, Anna Maria et Maurice arrivèrent sains et saufs à la salle de repos. Ils avaient maintenant deux heures de répit. Pour cette nouvelle aussi bonne que mauvaise, car il ne s'agissait que de deux heures, le représentant de la Belgique en eu les larmes aux yeux. Il pourrait enfin se poser et récupérer du peu de muscle qu'il avait. Où étaient les lits et le festin ?

« Quoi... pas de frites ? »

Remarqua-t-il tout bas, dans l'espoir de ne pas être remarqué. Il s'était séparé négligemment de son groupe pour trouver pitance. Il ne prêtait même pas attention à tout le monde qui rentrait, le visage miné, triste ou terrifié. Du sang, des larmes... et une odeur de pisse ? Etrange. Cela dit, chacun avait eu son lot de mésaventures et ne se souciait guère du fabuleux destin de Maurice de Jonc.

Il alla de déception en déception, voyant que la vulgaire bouillasse grise leur servirait de repas, et que tous ces matelas durs, froids et alignés en rang serrés en une formation digne d'un dortoir de pensionnat religieux des années 20 leur serviraient de lits... Du faux repos en somme. Où était passé Jaron tiens ? L'enfant était son ami dès le début, à la sortie de l'ascenseur à vrai dire. Il était très fatigué et devait certainement déjà dormir. Après une maigre, mais suffisante, ration, Maurice essaya d'occuper un lit proche de celui de son pote.

Il s'allongea sur le matelas aussi raide qu'une planche et ferma les yeux... pour les rouvrir cinq secondes plus tard. Le haut parleur venait d'annoncer que le public venait de voter pour lui ! Il avait remporté les premiers suffrages, les gens le soutenaient ! Ou... le voulaient vivant le plus longtemps possible pour avoir un idiot à dénigrer... et se sentir supérieur à lui. Lui qu'on ne prenait jamais dans son équipe, alors que le dernier des loosers était, lui au moins, choisi en dernier, il venait d'être massivement supporté. Quel qu'en fut la raison, c'était magnifique, anthologique, et unique.

Bizarrement il sentit les regards des autres concurrents peser sur lui. Il se sentit mal à l'aise et essaya de ne pas les croiser. Il ferma fort les yeux et tenta de calmer son excitation en dormant... Il essaya tout du moins.
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 17:04 (2009)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jaron Weller
MessagePosté le: Dim 1 Mar - 20:29 (2009)  Maurice président ! --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 18 Sep 2008
Messages: 19
Age: 10 ans
Nationalité: Hollandais
Numéro: 11
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 18
Moyenne: 0,95

Oh heure bénie de la sécurité ! Oh temps de repos tant désiré ! Jaron en aurait crié de joie s'il n'avait pas basculé en arrière au moment où la porte de la salle s'était ouverte, lui retirant son appui. Le garçon se releva en ronchonnant et, peu soucieux de son hygiène et de la boue qui maculait ses vêtements, fila droit vers la table où se trouvaient leurs « rations ». Point positif : il avait la même chose que les adultes et en même quantité. Point négatif... c'était même insuffisant pour un enfant.

Saisissant son repas il s'apprêtait à crier son indignation lorsque la voix dans le haut parleur l'informa que Maurice et lui avait gagné une heure de paix. Ses yeux se mirent aussitôt à briller, éclipsant momentanément sa déconvenue alimentaire.


- « J'ai gagné ? Trop bien ! Maman ! Regardes moi ! J'ai gagné ! »

Le gamin accompagna sa remarque de large signe des bras en direction du cameraman le plus proche dans l'espoir que sa mère se trouve devant son poste de télévision. Une heure de moins à passer avec ces malades, mais surtout une heure de plus pour dormir... le paradis !

Engloutissant son repas frugal, Jaron se retint de justesse de piquer la part de ceux non encore arrivé puis, dans un élan de gourmandise céda à la tentation, mangeant la part théoriquement réservée à feu Jason, à feu Tab ou à feu Tsuyoshi. De toutes manières là ou ils étaient ils ne pouvaient lui en vouloir, et puis merde, il était en pleine croissance et avait besoin de manger à sa faim !


- « Faut qu'je grandisse quoi... normal non ? Ouais... normal. » murmura-t-il pour lui même.

Une fois le ventre à peu près plein une pause pipi s'imposa à son esprit et, 10 minutes après son entrée en salle, le petit hollandais remontait déjà la couverture sur sa tête afin de dormir. Seule la touffe de cheveux dépassant de la couette ainsi que la petitesse de la bosse formée par son corps purent servir à Maurice d'indice pour trouver sa place.

Son ami Maurice... son co-gagnant, le seul depuis le début du jeu à chercher conseil auprès de sa petite personne, le seul à le reconnaître lui, Jaron, en tant que personne responsable... comment ne pas aimer un type pareil ?

Mais ce n'était plus le moment de penser à tout ça car ses paupières se faisaient déjà lourdes, l'emportant loin, bien loin de ce hangar maudis vers des rêves emplis de nourriture, de rires, de rayons de soleil d'été et de la douceur d'une mère...

_________________
Revenir en haut
Hatari
MessagePosté le: Lun 2 Mar - 22:14 (2009)  Maurice président ! --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 24 Nov 2008
Messages: 17
Age: 45 ans
Nationalité: Rwandais
Numéro: 0
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 13
Moyenne: 0,76

Soulagement général. D'une, ils étaient enfin arrivé à l'abri. Deux heures de paix, un repas, une douche et un lit, un bon programme par rapport à ce qui allait advenir. Il laissa Jaron s'éloigner inconsciemment pour aller se remplir la panse avec la bouillie... plâtreuse... bizarre en tout cas. Il ne s'en régala pas quand vint son tour de se servir, mais cela valait peut-être mieux que rien. Autre bonne nouvelle, le monstrueux publique avait quand même envie de sauver les mômes, à savoir Jaron et Maurice. Cela rassura le Rwandais qui pouvait maintenant dormir à peu près tranquille.

Il alla sans complexe se décrasser sous la douche froide en exhibant sa frêle musculature dessinée. Nombres de souvenirs et de pensées ressurgirent durant ce moment de solitude qui déstabilisèrent le vieil homme. Son passé de traqué remontèrent, sa famille et ses amis, ainsi que le visage de chaque traître. Et les enfants du village affamés et assoiffés grimaçaient devant lui. Les visions lui demandaient de survivre, de ne pas mourir bêtement. Vie, vie répétaient-elles, pour toi et pour les autres.

Ses yeux s'embuèrent de larmes, troublant sa vision mais chassant les fantômes. Il accordait beaucoup à ses manifestations non pas paranormales, mais issues (et il le savait) de son cerveau traumatisé. Elles exprimaient mieux qu'il ne pouvait son ressentiment, ses motivations. Il y puisait de la force. Il devait survivre pour eux, pour honorer les mort et soutenir les vivants. Pour les gens de son village, il se devait de rester en vie. Mais pas seulement lui, il devait gagner avec Jaron, sinon, il ne se le pardonnerait pas.

Il se sécha, et rejoignit le beau monde. la blonde du début qui voulait que l'un d'eux se sépare du groupe dès la sortie de l'ascenseur. Elle n'avait pas l'air bien... Cyanur, un drôle de prénom pour une demoiselle. Mais cela révélait peut-être beaucoup de sa personnalité, un vrai poison. Il se détourna d'elle et le voilà devant Maurice faisant semblant de dormir. Jaron était dans le lit d'à côté. Hatari grimpa sur un des lits du dessus et s'assit quelques minutes. Il se rendit disponible à la conversation, comme il le faisait souvent chez lui devant sa case. Il resta ainsi jusqu'à ce qu'une lourde fatigue l'emporte.
Revenir en haut
Anna Maria Torres
MessagePosté le: Mar 3 Mar - 16:29 (2009)  Maurice président ! --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 18 Déc 2008
Messages: 27
Age: 53 ans
Nationalité: Uruguayenne
Numéro: 19
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 9
Moyenne: 0,33

Voilà le moment que tous les candidats attendaient depuis le début du jeu, les deux heures de repos. C'était vraiment la cohue dans la salle de repos et tout le monde se ruait sur la nourriture. Anna Maria avait l'estomac noué par les événements qui venaient de se dérouler sur le plateau, déjà trois morts depuis le début du jeu. Elle savait très bien que cela irait de mal en pire. Sans réel entrain elle prit sa part de bouillie et alla dans un coin pour manger tranquillement. Pendant ce temps une voix annonça par le biais d'un haut-parleur que Maurice et Jaron aurait une heure de repos en plus que les autres candidats. C'était bien pour l'enfant, mais Anna Maria pensa de suite qu'il y allait avoir un problème pour la suite du jeu. Elle ne pourrait certainement pas attendre pendant une heure à la porte que l'enfant sorte de la salle de repos à cause des slasheurs. D'ailleurs si le gamin s'était retrouvé avec quelqu'un comme Hatari cela ne l'aurait pas trop dérangé, mais là il était avec Maurice. Un gars sympa, mais pas vraiment à la hauteur de la situation quand on pense aux difficultés à venir et à sa façon d'être depuis le début du jeu.

Elle chassa ses pensées en secouant énergiquement sa tête, elle venait de finir de manger. Constatant son état hygiénique elle décida de prendre une douche et de laver rapidement son pantalon, sa veste et son pull. Cela ne prit que cinq petites minutes à cause de l'eau de la douche qui était particulièrement froide. L'uruguayenne mit ses vêtements à sécher sur les deux têtes de son lit. Elle avait prit un lit pas très loin de celui de Jaron. Elle savait que dans moins de deux heures ils seraient séparés pendant au moins une heure. Heure durant laquelle elle pouvait mourir ou se perdre et ne pas le retrouver. La fatigue se faisait vraiment sentir et elle plongea rapidement dans un profond sommeil sans rêve.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:50 (2017)  Maurice président ! -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum -> Le hangar de la mort - Rez-de-chaussée ->
Salle de repos des candidats

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com