Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  L'heure pour le rat de sortir de son trou...
John Mackenzie
MessagePosté le: Mer 4 Mar - 20:15 (2009)  L'heure pour le rat de sortir de son trou... --> Répondre en citant

Hors ligne
Mort
Mort


Inscrit le: 30 Nov 2008
Messages: 7
Age: 30
Nationalité: Australien
Numéro: 14
Arme(s): aucune pour le moment
Tué(e) par: Edwin l'arlequin
Nombre de mess RP: 1
Moyenne: 0,14

Quatre heures à se cacher, l'attente était interminable et l'air se faisait rare. Pour tout dire... il étouffait. Il fallait dire qu'il n'y avait guère de place dans le long tuyaux créé par l'entassement des pneus. Une bonne cachette d'ailleurs, mais pas de celles dans lesquelles on pouvait passer deux jours. Preuve en était, le pauvre John était à la limite du malaise et, à son grand désespoir et dégoût surtout, il s'était uriné dessus, empestant l'atmosphère déjà viciée.

La période de repos avait commencé depuis déjà plus d'une heure et seul un silence pesant lui parvenait. Il voulait quitter ce refuge étroit, mais il ne voulait pas être vu, et ce dilemme le torturait aussi sûrement qu'une aiguille chauffée à blanc qu'on remuerait dans ses entrailles. Il avait cru qu'il aurait le courage de jouer, mais en réalité... sa témérité s'était dégonflée aussi rapidement qu'un ballon crevé.

Se cacher, se pisser dessus et paniquer, c'était les 3 seules choses qu'il arrivait à faire correctement et ça le rongeait. Il fallait qu'il se reprenne merde ! Quatre longues heures qu'il se répétait ça sans que rien ne change dans son attitude, mais lorsque minuit sonna un déclic se produisit en lui : les slashers non plus n'étaient plus là, non ? Et ils n'auraient sûrement pas le temps de revenir avant qu'il ait atteint la salle de repos, non ??

C'était jouable, très jouable...

L'homme se laissa aveugler par l'espoir avec une facilité déconcertante, quittant ce qui jusqu'alors avait été la meilleure cachette qu'on aurait pu trouver. Il aurait pu passer deux jours à jeûner, se faire dessus et rester immobile, et survivre. Mais le malheureux choisit de se laisser guider par l'espoir et...

... de sortir.

Il s'extirpa avec difficulté du conduit, renversant la moitié des pneus au passage. Il empestait mais ce n'était pas son problème premier, il jeta donc des regards angoissés aux alentours avant de soupirer.


- « Personne... y'a personne... du calme... »

Mais ce n'était pas l'heure de discourir, car l'oeil rouge d'une caméra de surveillance venait de le repérer et s'était bloquée dans sa direction. Loin de là, dans la régie, les gens s'agitaient. Il ne leur fallu pas plus de quelques secondes pour prévenir un slasher opérationnel, et il ne faudrait pas plus de 5 minutes pour que ce même slasher déboule pour faire sa fête au couard.

Si John avait su ça, il en aurait sûrement perdu son stupide sourire de soulagement.

Le candidat fit quelques pas en titubant, les jambes pleines de fourmis à force d'être resté immobile. Une fois que la circulation fut revenue il se mit à trotiner en direction du dédale mais un bruit le fit s'arrêter et se retourner avec une lenteur maladive digne du pire navet du cinéma d'horreur. Une fois qu'il réalisa la situation dans laquelle il se trouvait, ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche s'entrouvrit, donnant à son visage l'apparence d'un masque de terreur muette. La seule chose qu'il parvint à dire après avoir bruyamment dégluti fut :


- « Et merde... »

[hrp : le slasher en question est Edwin, merci de le laisser répondre]

_________________
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Mer 4 Mar - 20:15 (2009)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Edwin l'Arlequin
MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 11:06 (2009)  L'heure pour le rat de sortir de son trou... --> Répondre en citant

Hors ligne
Slasher
Slasher


Inscrit le: 25 Aoû 2008
Messages: 183
Age: 46 ans
Nationalité: Américain
Numéro: 6
Arme(s): Couteau M16 SF, Un fouet en cuir
Victimes: 1
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 41
Moyenne: 0,22

Qu'il était agréable de marché dans les coulisses ! Il faisait une température agréable, l'air était sec et l'ambiance de velours. Edwin profitait du courant d'air qu'il provoquait avec sa marche rapide, avec son seul masque et une tenue noire légère. Mais il devrait quitter cette douce atmosphère pour rejoindre ce qui lui rappelait un vieux grenier plein de couloirs, le dédale.

Les indications de la régie, précises et bien utiles, permirent au slasher de trouver rapidement le petit lapin, qui depuis longtemps était planqué dans une pile de pneus. Quelle bonne idée, bien qu'elle n'améliorait pas la discrétion. Sans la régie, Edwin n'avait qu'à suivre l'odeur forte d'urine que l'australien promenait. Il l'entendait se rassurer tout bas... du calme il n'y a personne... penses-tu ! C'était le meilleur moment pour apparaître !

Il se montra et colla son masque au visage de John.

"Et merde ? Après la pisse, c'est la suite logique, mais je t'en prie, épargne moi ça..."

Après une petite pause, il recula de quelques pas et reprit :

"Alors comme ça on essaie de rejoindre la salle de repos ? C'est bête non ? Elle est juste là, pas très loin en fait."

Sans crier gare, il fit claquer son fouet dont la vitesse phénoménale percuta les genoux du candidat. Il s'écroula dans un cri de douleur. Par pur sadisme, l'Arlequin le refouetta encore plusieurs fois, lui arrachant des hurlements de souffrance insoutenable. Le pauvre essayait de se protéger tant bien que mal avec ses bras et en se recroquevillant... mais en vain. Il se faisait martyrisé comme un esclave ayant demandé une augmentation. Il gémissait, pleurnichait et criait. Cela excitait Edwin qui s'en massait les parties.

Le tueur s'approcha de sa victime pétrie de douleur et entoura sa gorge avec la lanière de son fouet. Il tira fort pour le trainer jusqu'à la salle de repos. Mais c'est qu'il était lourd à transporter le salaud, et le cuir n'allait peut-être pas tenir le choc. Un haussement d'épaules montra à la caméra qu'il n'en avait cure de ce moment de solitude ridicule avec sa tentative foiré. Il fut inspiré alors d'une prise de catch qu'il avait vu à la télé.

Il saisit les jambes de John, les écarta. Il se débattait furieusement, même boursoufflé par les marque du fouet. Mais un simple écart suffisait. Edwin se prit un coup de pied en plein masque. Énervé, il lança son pied violemment pour écraser le service trois pièces du candidat. Ça ne manqua pas. Un nouveau cri surgit des tréfonds de John, amusant terriblement le slasher. Allait-il se laisser faire maintenant ?!

Il saisit les pieds et le traina dans un intense effort devant la porte de la salle de repos des candidats.

"Ah ah ah ! Remercies tonton Edwin ! Regardes, tu y es à la salle de repos ! Mais la porte est fermé ! Hé hé hé, et personne ne peut sortir t'aider ! Parce que s'ils sortent, JE LES EGORGE !"

Il hurla pour se faire entendre de l'autre côté de la porte. Il frappa même plusieurs fois à la porte. Il se rapprocha de sa victime pour lui blancer un coup de pied en pleine gueule. S'il ne l'était pas déjà avant, le visage ensanglanté était définitivement sonné. L'arlequin saisit ensuite une poignée de cheveux pour soulever la tête et constater les dégâts... ce n'était pas beau à voir.

Edwin tira un petit sachet de sa poche et fit une jolie démonstration devant la caméra, et hors de vue du pauvre mourant. Si personne ne savait comment mettre un préservatif, et bien maintenant, Edwin le leur avait appris.

Il retira tranquillement le jean de John, déchira son caleçon et le fit se lever. Il avait du mal, il peinait, sa tête lui tournait, il ne comprenait plus vraiment ce qu'il se passait. Il prit appuis sur la porte et tenta de saisir la poignée... c'est bête, c'était la régie qui l'ouvrait automatiquement, il n'y avait pas de poignée.

Edwin n'y alla pas par quatre chemin et poignarda le candidat de son penis. John hurla de nouveau. Il avait le sphincter détruit et chaque allé et venue d'Ewin lui sciait le derrière. Il hurlait, criait, et hurlait encore ! Edwin se lachait complètement et y allait de son petit commentaire, histoire de dégouter les candidats à l'abri. Pendant qu'il donnait des coups de rein, il empoignait la chevelure du blond et balançait sa tête contre le mur, encore, encore et encore. Les coups de marteaux ainsi donnés résonnaient comme un gong, sonnant le glas du destin de chacun.

Et en premier lieu, celui de McKenzie qui ne tenant plus, tomba à genoux. Edwin, resté de bout, retira son préservatif. Il continua à faire marteler la tête de sa victime contre la porte jusqu'à ce que le sang du visage enfoncé repeigne la surface inférieur....

Ca y était. Arlequin rejeta son bélier à terre. Il ne restait plus grand chose de l'intégrité faciale du malheureux qui gisait maintenant sans vie, se vidant de son sang. Il avait adoré ! Son coeur battait à tout rompre tellement l'excitation était forte, et la jouissance plus très loin. Il ne l'avait encore jamais fait, violé quelqu'un tout en le tuant. D'habitude, il faisait une étape à la fois, des fois dans un sens, des fois dans l'autre, mais jamais en même temps.

"J'ADORE CE JEU !!!" Hurla-t-il, tout en finissant sa "besogne" à la main. Il jouit en synchronisation avec son extase orale, produisant une scène des plus particulière à la caméra. Il mit de sa semence sur le visage déjà bafoué du cadavre.

Puis dans un rire démoniaque, Edwin l'Arlequin remonta sa braguette et s'en retourna vers les coulisses, et prendre une nouvelle douche...
Revenir en haut
Maitre du jeu
MessagePosté le: Ven 6 Mar - 21:37 (2009)  L'heure pour le rat de sortir de son trou... --> Répondre en citant

Hors ligne
MJ
MJ


Inscrit le: 18 Nov 2008
Messages: 35
Age: Déjà présent au commencement et certainement jusqu'à la fin.
Nationalité: Divine
Numéro: 0
Arme(s): son omniscience...
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 35
Moyenne: 1,00

Plus que son intégrité physique, John a désormais perdu la vie, la tête fracassée contre la porte de la salle des candidats. Attention Edwin ! Laisses ces pauvres candidats dormir ! Mort du candidat numéro 14, le jour 2 à 01h06 (petit bug dans le mess de John, ne pas faire attention).

Il a tout de même pu laisser une trace de son passage dans le monde avant sa mort, et ce sur le visage de notre slasher vedette ! Son coup de pied dans la gueule de l'arlequin fend l'arcade sourcilière gauche et la lèvre inférieure du violeur/meurtrier, lui faisant perdre 3 points de vie.

Que le spectacle continue !

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:53 (2017)  L'heure pour le rat de sortir de son trou... -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum -> Le hangar de la mort - Rez-de-chaussée ->
Le dédale

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com