Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum
FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  Profil  Se connecter pour vérifier ses messages privésConnexion   S’enregistrer
Auteur Message
<  Besoin d'un verre...
Milly Meers
MessagePosté le: Dim 8 Mar - 18:32 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 194
Age: 19 ans
Nationalité: Américaine
Numéro: 2
Arme(s): Sabre recourbé
Victimes: 2
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 54
Moyenne: 0,28

>> Provenance : le dédale

Quitter un labyrinthe pour trouver un labyrinthe... La mâchoire de Milly se crispa tandis que ses yeux brillaient d'une lueur mauvaise. Ils devaient trouver ça drôle, tous autant qu'ils étaient. Elle aurait aimer les avoir face à elle, histoire de leur montrer la situation sous un autre angle, une vision du genre « on ne rigole pas d'une nana hors d'elle et armée jusqu'aux dents ». Naruto, lui, semblait bien l'avoir compris et la suivait à bonne distance.

Pas con le ninja...


- « J'aime la galette, savez vous comment ? Quand elle est bien faite avec d'la vodka dedans... »

L'américaine chantonna à mi voix tout en cherchant son chemin, histoire de combler le silence dérangeant dans lequel la pièce était plongée. Son petit remix des paroles collait à la perfection à l'envie qui la prenait aux tripes depuis quelques temps et qui se résumait à « je veux un verre ». Le stress, la colère et la peur titillaient dangereusement son penchant à l'alcoolisme et à l'heure actuelle elle aurait tué pour un whisky-coca... enfin... façon de parler.

Boire pour oublier, pour s'endormir et sombrer... Boire pour ne plus sentir cette douleur qui lui vrillait le crâne... elle s'était sûrement brisé un os en détruisant le nez d'Ophélia, mais c'était pour la bonne cause.

Elle se perdit plusieurs fois, il fallait dire que c'était beaucoup moins évident de s'y retrouver que dans le labyrinthe de verre. Elle fini toutefois à force d'errance, et de dérapage contrôlé sur des feuilles mortes à cause de ses chaussures poisseuses de sang, par arriver devant une porte. Posant sa main sur la poignée, elle l'actionna et... rien ne se passa.

Milly réessaya donc encore, et encore... jusqu'à discerner des voix à travers le bois de la porte. Des voix qu'elle ne connaissait que trop bien. L'oreille collée à la porte elle confirma l'hypothèse qui germait dans son cerveau : le rendez-vous de Cyanur et Edwin se passait là.

La jeune fille resta figée quelques secondes sans savoir quoi faire. Se tirer ? Pour revenir sur ses pas ? Ça non ! Ne sachant pas qu'il existait un troisième accès au labyrinthe, il ne lui restait plus qu'à attendre là mais... comment poireauter calmement quand on sait qu'une camarade et un meurtrier sont juste de l'autre côté d'un mince panneau de bois ?

La réponse était simple : elle ne pouvait pas. Surtout pas dans l'état de nerf où elle se trouvait. Tapant du poing dans la porte elle se mit donc à hurler afin d'être parfaitement entendue :


- « Cyanur ça va ?? C'est Milly ! Il t'a fait quelque chose ?? Est-ce qu'il t'a fait quelque chose ?? »

Sa petite intervention sembla causer une certaine surprise car elle n'eut d'abord pas de réponse et les voix de l'autre côté de la porte se turent. Elle reprit alors, un poil moins fort :

- « Je viens de dégommer Ophélia... je... je t'attends là ok ? Tu sortiras par là ? »

[hrp : je posterais ensuite les dialogues à travers la porte dans la chambre d'amour, pour plus de simplicité. D'ailleurs niveau cohérence temporelle, Milly ne parle que 40 minutes après le début du rendez-vous entre Cyanur et Edwin.]

_________________
Revenir en haut
Publicité
MessagePosté le: Dim 8 Mar - 18:32 (2009)  Publicité -->






PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Betty Cooper
MessagePosté le: Lun 16 Mar - 21:27 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 31
Age: 32
Nationalité: Américaine
Numéro: 6
Arme(s): Un pied de chaise pointu au bout
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 30
Moyenne: 0,97

Milly était là. C’était bien elle ! Elle l'avait finalement retrouvée, après avoir parcouru ce foutu labyrinthe !

Betty ne savait pas comment réagir. Devait-elle rester de marbre face à cette Milly blessée, ou devait-elle fondre en larmes ? Elle laissa parler ses émotions.

Elle s’avança vers elle, la regarda de haut en bas et lâcha :

Mais… Pourquoi t’es partie ?! Et pourquoi je t’ai pas retenue ?!

Puis elle s’adossa au mur et se laissa tomber au sol. Elle voulut pleurer mais comparée à Milly, elle n’avait rien vécu de grave. Milly, elle, s’était battue contre un slasher et l’avait décapitée !

Aussitôt elle se releva et voulut prendre Milly dans ses bras. Mais qu’en penserait-elle ? La jeune femme ne savait vraiment pas quoi faire, alors elle ne fit rien. Elle ne dit rien non plus.

T’as manqué quelque chose… J’ai eu la chiasse pendant presque tout le trajet…

Puis elle observa les armes de Stella. Tuer un slasher représentait un max d’avantages : augmenter la cagnotte, débarrasser le hangar et le monde d’un malade, gagner des armes, augmenter sa côte…

Mais sur le moment, Betty ne pensait pas à la cagnotte. Une cagnotte qui lui ferait pourtant retrouver sa fille si elle parvenait à s’en sortir.

Enfin… Je vois que j’ai manqué quelque chose de plus important…

Quelle remarque percutante ! Et merde… Elle venait de remarquer le cameraman. En même temps, il n’aurait pas pu manquer le meurtre d’un slasher ! Ca en faisait déjà deux hors-service. Et de manière plutôt trash.

J’espère qu’ils ne sont pas les seuls !

La pression était trop forte, Betty lâcha :

Bon écoute, je sais pas si tu me fais encore la gueule ou quoi, mais même si c’est le cas je veux que tu saches que mon réel but sur le chemin était de te trouver, et j’avais beau être avec Livianna et Aileen, ça n’était pas la même chose ! Maintenant, tu fais ce que tu veux de mon aveu, mais au moins tu le sais…

Elle avait l’impression d’être une lèche-cul… Mais il fallait que ça sorte !

L’américaine se retourna vers le mur et pensa à la pauvre Cyanur qui passait une heure de folie en compagnie du plus charmant des slashers…

Merde… Il faudra partir avant qu’il sorte ! Je ne veux pas me retrouver là-dedans avec lui ! Je ne veux pas le voir du tout !
_________________


Betty Cooper...
Revenir en haut
Milly Meers
MessagePosté le: Mer 18 Mar - 18:22 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 194
Age: 19 ans
Nationalité: Américaine
Numéro: 2
Arme(s): Sabre recourbé
Victimes: 2
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 54
Moyenne: 0,28

>> La chambre d'amour
_________________
Revenir en haut
Milly Meers
MessagePosté le: Ven 27 Mar - 14:00 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 194
Age: 19 ans
Nationalité: Américaine
Numéro: 2
Arme(s): Sabre recourbé
Victimes: 2
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 54
Moyenne: 0,28

>> Provenance : la chambre d'amour

- « Oui je suis caissière, et alors ? Tu crois que je vais faire quoi hein ? M'insurger parce que tu m'appelles par le nom de mon job ? Oui c'est agaçant, mais bon, là ça devient plus lassant qu'autre chose, alors change de disque mon vieux. »

Milly leva les yeux au ciel, l'air atterré tandis qu'Edwin partait dans l'un de ses sempiternel discours sans queue ni tête. Qu'est-ce qu'il était doué pour s'enflammer dîtes donc ! Comme si le fait de devenir un meurtrier demandait plus de force que de se jeter par la fenêtre... c'était juste plus minable. Plus gerbant aussi, surtout quand on pensait qu'il avait poussée sa folie jusqu'à violer et tuer sa propre fille. Mais ça n'en faisait pas quelqu'un de plus fort, oh non !

Quant à sa tirade sur le fait que le monde entier ait vu Cyanur à poil... bah c'était vrai, mais elle n'était plus à ça près. Après tout elle avait été capable de montrer d'elle même ses seins, alors elle ne mourrait pas d'une nouvelle humiliation. Elle était forte non ?


- « Et alors ? Tu crois qu'elle va pleurer parce que des idiots ont vu ses fesses ? Que d'illusions ! »

L'américaine secoua la tête en signe de dépit avant de se figer lorsqu'Edwin se mit à hésiter sur le fait de la laisser partir. Il croyait lui faire peur ? Ou plutôt... il croyait lui faire PLUS peur en lui sortant des conneries pareilles ? Il pouvait déjà la tuer à tout moment alors ce n'était pas ce genre de discours qui pourrait exacerber sa peur. Elle mourrait déjà de trouille après tout, il aurait pu épargner ses efforts, tsiiii...

- « Quelle décision magnanime... » siffla Milly, pleine de mépris.

Mais apparemment il lui réservait une dernière remarque qui lui tira un soupir de dépit. Quel imbécile ! Non mais quel idiot sans rire !


- « Je ne me sentirais en sécurité qu'une fois dehors, et si tu penses qu'avoir une arme va me faire baisser ma garde tu te fous le doigt dans l'oeil jusqu'au coude mon coeur ! Et peu importe qu'Ophélia soit fragile où pas, c'est toujours un ennemi de moins. C'est ça l'important tu vois ? Parce qu'aussi forts que soient ceux qui restent, ils nous sont bien inférieurs en nombre. C'est le seul inconvénient de vôtre camp si je puis dire... »

Elle adressa ensuite une brève révérence à l'Arlequin tandis que Cyan lui faisait elle aussi ses adieux. Une fois la porte de la chambre d'amour refermée l'anglaise retint de peu les effusions de reconnaissance. Elle avait raison d'ailleurs, mieux valait remettre ça à plus tard, lorsqu'elles n'auraient pas un slasher à quelques mètres à peine de leur petit groupe.

Les trois filles avancèrent d'abord dans un relatif silence jusqu'à ce qu'un détail revienne à l'esprit de Milly. Elle tira alors le pieu de l'élastique de son jogging et le tendit à Cyanur, l'air gêné :


- « Je peux te donner mon pieu vu que... bah qu'Edwin a gardé le tien. Je t'aurais bien donné l'épée mais... je suis une lâche, donc je préférerais la garder si ça ne t'embête pas. »

_________________
Revenir en haut
Betty Cooper
MessagePosté le: Mar 31 Mar - 20:48 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 31
Age: 32
Nationalité: Américaine
Numéro: 6
Arme(s): Un pied de chaise pointu au bout
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 30
Moyenne: 0,97

Betty était restée muette tout au long de la conversation. Elle hésitait à intervenir. Si elle continuait à ne rien dire, la régie voudrait bien vite s’en débarrasser. Mais si elle ouvrait la bouche pour dire une bêtise, celle-ci pourrait lui coûter la vie.

Dans les deux cas, elle était fichue. Elle choisit de ne rien dire.

De plus, face à cet enculé d’Edwin, elle ne savait pas quoi dire. Il la terrorisait. Elle avait beau tenter de se convaincre qu’il ne lui faisait rien mais si. Il lui fallait encore un peu de temps pour s’en remettre et pouvoir l’affronter. Sa réflexion l’agaça, elle voulut lui foutre l’arme que Milly lui avait donnée dans sa sale gueule de con.

Bon les filles… Je pense qu’on l’a assez vu pour aujourd’hui…

Comme celui-ci n’avait pas l’air de vouloir les poursuivre, Betty en conclut qu’il n’était pas nécessaire de courir et de se fatiguer pour un rien. Cependant, elle ne trottinait pas : elle tentait de marcher le plus vite possible, tout en évitant de se casser la gueule.

Ouf… J’ai pas chié dans le labyrinthe…

Cet enfoiré… Betty n’en pouvait plus de cet enfer… C’était trop horrible. Qu’allait-elle faire si elle parvenait à survivre ? Chercher sa fille… ? Quelle horreur ! Avoir une mère qui commettait des choses terribles pour la retrouver…

Justement ! Je ne suis pas restée à me tourner les pouces en attendant qu’elle ne tombe du ciel !

Malgré le fait que Betty était prête à tout pour sa fille, il était peut-être plus judicieux de la laisser avec sa mère voleuse. Elle n’aurait pas à vivre la honte d’avoir une mère dégueulasse.

Non ! Ma gueule ! J’arrête de penser.

Les trois candidates avançaient. Les trois victimes d’Edwin… A moins qu’il n’en ait traumatisées d’autres ?! Elles devraient être assez nombreuses pour créer un club anti-Edwin.

Elle se retourna pour jeter un œil à a dégaine de Cyanur. Quelle pauvre… conne. Qu’était-elle venue faire ici ? Jeune et conne. Tous les candidats inscrits étaient cons, de toute façon.
Il fallait décidemment être totalement taré pour oser s’inscrire à une émission comme celle-ci. Pire que Fear Factor ou autres Miss Swan et téléréalités diverses qui se veulent sensationnelles.

Comment cette émission pouvait-elle être la plus célèbre du japon ? Voire du monde, si l’édition universelle remportait un succès, ce qui serait assez probable.

Pas chez mes amies en tout cas. Ce sont des lesbiennes végétariennes. Elles militent pour la paix. Ca m’étonnerait que ça les éclate de voir leur amie se faire déshabiller et pisser dessus. D’ailleurs, elles ne supporteraient de voir aucun être humain humilié comme ça !

Putain Milly… T’as carrément assuré là…

L’américaine repensa un moment au cadavre de Stella qui n'était plus très loin, ou plutôt à ses deux parties.

C'était magnifique que cette folle soit morte !

Elle ne s’en voulait pas de penser comme ça. Ophélia était tarée. Elle était là pour tuer. Elle a été tuée. Comment peut-on regretter une tueuse ?

Puis elle cessa de penser à la défunte Ophélia pour détourner son regard vers Cyanur. Une vision beaucoup plus agréable, celle de Cyanur. Betty ne ressentait aucune attirance envers elle mais lorsqu’on pense à un cadavre, il est sûr que la vision d’une minette très légèrement habillée est un soulagement !

Et si Cyanur faisait elle aussi son petit shopping sur Stella ? Elle y avait sûrement déjà pensé !

> Dédale
_________________


Betty Cooper...
Revenir en haut
Edwin l'Arlequin
MessagePosté le: Ven 3 Avr - 17:33 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Slasher
Slasher


Inscrit le: 25 Aoû 2008
Messages: 183
Age: 46 ans
Nationalité: Américain
Numéro: 6
Arme(s): Couteau M16 SF, Un fouet en cuir
Victimes: 1
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 41
Moyenne: 0,22

Et bien ! Voilà qui était finit. Une bonne chose de faite qui lui vaudrait certainement les congratulations de la production car le travail avait été bien fait. Il ne restait plus qu'à savoir comment a été le pic d'audience. Edwin se félicitait lui même de sa performance. Il avait effrayé les donzelles, en avait fait pleurer plus d'une et le traumatisme qu'elles en garderaient durerait toute leur vie. Même si plus tard elles en riraient peut-être, elles auraient en souvenir l'Arlequin, profondément gravé dans la mémoire.

Il desserra son pantalon qui devenait trop serré à l'entrejambe. Il y avait eu beaucoup de tension et d'excitation. Il se massa la partie qui renvoya à son cerveau une sensation de bien être... si tout allait bien de ce côté, alors tout allait bien tout court.
Il enfila sa lourde cape et son jolie petit chapeau. Il lui tardait de rentrer dans la salle de repos retirer ce masque qui lui renvoyait sa propre évaporation. Il commençait à macérer dedans, et ça le démangeait péniblement. Et puis l'excitation retombante, la courte nuit commençait à se faire sentir. Il s'étira longuement puis rangea convenablement ses armes, de sorte qu'elles soient facvilement accessible, on n'était jamais trop prudent tout de même.

Il quitta avec toutes ses affaires la chambre d'amour par là où les triplettes étaient parties. La petite Cyanur qui s'était emporté n'avait pas su tenir sa langue. Et foi d'Edwin, elle s'en mordrait les doigts. Elle voulait une fessée, elle l'aurait.

L'accès le plus proche pour les coulisses passaient par le labyrinthe du minotaure. Il passa facilement les couloirs entremêlés grâce à la régie qui le guidait sur le chemin du retour. La porte du fond coulissa pour libérer le passage secret quand...

"Putain Milly, t'as carrément assurée là !"

Mmm ? Serait-ce la voix de l'urinoir attitré ? Songea Edwin. Elles n'étaient pas partie très loin décidément. Son masque dépassa d'un coin du couloir. Un bras passa par dessus et fit un grand geste.

"COUCOU ! Alors Cyanur, tu es partie bien vite, tu ne veux pas ..."

Il fut interrompu par le haut parleur de la régie qui annonçait aux candidats le concours de la chambre d'amour. Waouh, un spectacle pour voyeur chouette, Edwin serait aux premières loges pour regarder tout ça confortablement installé...
Revenir en haut
Cyanur Telldown
MessagePosté le: Mar 7 Avr - 19:51 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 16 Nov 2008
Messages: 137
Age: 18 ans
Nationalité: Anglaise
Numéro: 18
Arme(s): plus rien... -_-
Victimes: 0.5?? XD
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 29
Moyenne: 0,21

Enfin elle était sortie! Jamais une toute petite heure ne lui avait paru aussi longue, et en 18 ans elle n'en avait jamais connu d'aussi intense. Et d'ailleurs elle aurait préféré qu'elle soit positivement intense, car là pas de doute, elle en garderait des séquelles au plus profond d'elle même. Il fallait bien l'avouer, Edwin était un excellent orateur, aussi gerbant soit il! Et il avait su appuyer là où ça fait mal durant ce tête à tête de l'enfer.

Et alors qu'elle suivait les autres en silence, ressassant toutes les horreurs qu'il lui avait craché au visage, ce fut Milly qui la ramena à la réalité en lui tendant son pieu de fortune. Ce geste, aussi anodin puisse-t-il paraitre fit sourire l'anglaise. Jusqu'ici, elle n'avait pas vraiment réalisé qu'elle n'était plus armé, et le geste de Milly était plus que louable, même si pour elle, c'était trop peu. Mais une chose était sur, c'est qu'elles étaient un groupe, un vrai! La preuve en était que les deux américaine était venu la chercher à la sortie de la chambre d'amour. Qu'est ce qui les y obligé d'ailleurs? Rien, mais elles l'avaient fait, et elles avaient été les seules, car les deux Ruskofs et GI Joe, n'avait pas bouger leur culs jusque là pour elle.

*Et dire que j'me suis arraché deux ongles à cause de ces connasses!*

Ah si seulement elle avait encore son jean, elle aurait pu glisser l'arme de fortune à sa ceinture, mais non, ce dégénéré s'était amusé à taillader ses fringues. Foi de Cyanur, elle ferait regretter amèrement d'une façon ou d'une autre à ce con d'Edwin tout ce qu'il lui avait fait subir. Elle lui rendrait la monnaie de sa pièce! Œil pour œil, dent pour dent mon chou!

Lâche? Va falloir arrêter de te sous estimer Blondie! Les lâches ce sont tous ces blaireaux qui n'ont pas bouger leur gros cul jusqu'ici, alors qu'ils savaient tous que je passait une heure avec ce taré! Alors croit moi, t'es, enfin non, vous êtes de loin les moins lâches de cette émission de taré! Et t'en fait pas, va! Tu peux garder ton épée, je me connait, avec un truc pareil dans les mains je serai bien capable de me planter toute seule!

La marche repris son cours, jusqu'à ce qu'elles arrivent au cadavre d'Ofélia, ou plutôt les deux morceaux de la folle, puisque sa tête n'était plus sur ses épaules mais un peu plus loin du reste. Et loin d'être dégoûtée, elle en fut plutôt contente de ce spectacle, aussi gore et sanguinolent soit il. D'ailleurs elle approuva la réflexion de Betty d'un signe de tête. Puis les rouages de son esprit se mirent en place à mesure qu'elle détaillait le cadavre.

Son regard passa de la tenue de la slasheuse à sa jupette sans discontinuer. Elle était bien tenter d'imiter Betty, et de dépouiller la tueuse de ses fringues, mais à bien y réfléchir, la culotte serait peut être bien suffisante, après tout... Car même si être habillé comme une reine du porno était loin de lui plaire, il fallait bien avouer que cela ne pouvait être que du bonus pour le taux d'audience du trio, et il fallait ajouter à ça, que sa jupe, aussi rikiki fut elle, s'avérerait bien plus pratique que celle d'Ofélia s'il lui fallait courir. Certes, le court dévoile tout et ne cache pas grand chose, voir rien du tout, mais si elles devaient prendre leurs jambes à leurs cous, au moins l'anglaise ne serait pas entraver dans ses mouvements! Alors le choix était vite fait! Oui, elle se servirait sur le macabé, mais le sous vêtement serai amplement suffisant, ce qu'elle ne perdit pas de temps à faire. Et lorsque sa petite séance de shopping fut fini et la culotte enfilé, elle lança un sourire gêné aux deux américaines.

Oui je sais... Mais je crois que y assez de capture écran de mon cul comme ça sur le net maintenant! Et si vous tenez tant que ça à voir mon derrière, on se gardera ça pour des moments plus intimes, hein! lâcha-t-elle en ponctuant sa phrase d'un clin d'œil amusé.

Enfin le moment de décontraction fut court, trop court même, car la voix d'Edwin retentit. Ce con ne les lâcherait-il donc jamais? Et voilà que le haut parleur était aussi de la partie, annonçant un défi 100% lubrique pour les groupes intéresses. De mieux en mieux cette émission, en plus de faire dans le massacre, il faisait dans le porno! A ce demander ce qui était le plus gerbant... Edwin qui les narguait, ou les défis mis en place par la régie?

T'entend ça Edwin?? Un homme viril et dans la force de l'âge comme toi, et trois nanas chaudes comme des baraques à frites!!! Je suis sûre qu'on ferait péter l'audience, chéri!!!
Revenir en haut
Milly Meers
MessagePosté le: Jeu 9 Avr - 19:48 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Juin 2008
Messages: 194
Age: 19 ans
Nationalité: Américaine
Numéro: 2
Arme(s): Sabre recourbé
Victimes: 2
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 54
Moyenne: 0,28

Elle avait... assuré ? Ses deux compagnes semblaient toutes deux persuadées que Milly avait accomplis l'exploit du siècle en séparant la tête de Stella de son corps. Et puis Cyanur trouvait que le fait de venir la chercher était courageux... mais était-ce vraiment du courage ? Pourquoi était-elle venue en preux chevalier sauver la princesse ?

Par peur d'être seule ? Par calcul ? Par pulsion ? Milly elle-même n'en savait rien, et que les gens pensent en savoir plus qu'elle sur ses propres actions la mettait mal à l'aise. Ce serait vraiment con qu'elles se fassent des films.

Elle n'était pas une héroïne, juste une fille qui agissait au gré de sa logique et de ses coups de gueule, une fille qui pourrait très bien lâcher n'importe qui pour sauver sa peau. La vie est une jungle, hein ?

Alors qu'elle ouvrait la bouche pour mettre les choses au point, l'adolescente se mit à jouer les dépouille-cadavre tout comme l'avait fait Betty. Bizarrement lorsqu'il s'agissait du corps d'un cadavre la scène choquait beaucoup moins la morale. Et puis dans un sens elle ne prenait que la culotte, c'était bien autre chose que le cadavre entièrement nu de Tab, vautré dans le sable rougi.

Alors que l'américaine était plongée dans ces pensées macabres, Edwin refit soudain surface, comme s'il avait oublié quelque chose. Apparemment il n'était pas contre une poursuite de rendez-vous avec la belle anglaise mais il fut interrompu par une annonce affligeante. Faire l'amour pour avoir la paix ? La bonne blague ! S'humilier pour sa survie... jusqu'où ce jeu les poussait-il à aller ??

Mais plus que la pensée rationnelle, ce fut son humour ironique qui joua des coudes pour rejoindre le devant de la scène, appuyant les paroles de Cyan avec un air faussement enjoué :


- « Exactement... tu es l'homme de la situation ! Sans homme ça serait si plat... c'est le moment de nous montrer ce que tu sais faire avec ton engin, nous sommes toutes à toi ! »

Elles étaient folles, totalement folles et Betty allait sûrement leur passer un savon après ça. Mais ce n'était pas vraiment ça que craignait la petite caissière, ce qui lui faisait peur c'était que le slasher les prenne au pied de la lettre. Leurs conneries étaient sorties toutes seules mais maintenant ses pensées s'emballaient, lui faisant imaginer le pire.

Et, alors que son visage se décomposait légèrement, le masque blanc de l'Arlequin sembla lui adresser un sourire.


*Et merde...*

_________________
Revenir en haut
Edwin l'Arlequin
MessagePosté le: Sam 11 Avr - 16:29 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Slasher
Slasher


Inscrit le: 25 Aoû 2008
Messages: 183
Age: 46 ans
Nationalité: Américain
Numéro: 6
Arme(s): Couteau M16 SF, Un fouet en cuir
Victimes: 1
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 41
Moyenne: 0,22

Pouvait-il en croire ses oreilles ? Ces gamines croyaient pouvoir rigoler avec lui. Le haut parleur annonçait le concours intéressant de celui qui fera trembler la chambre d'amour. Que les gros nichons répondent à l'appel, les japonais les adorent. Et elles se croyaient franchement malines de dire à Edwin qu'il était l'homme de la situation, qu'il fallait un homme virile pour accompagner ces trois nanas, et relever ce défi digne de ce nom... pauvres courges s'attirant le dévolu de l'Arlequin. Ses yeux brillèrent d'une lueur lubrique et malsaine, et même le masque semblait s'animer d'un sourire joyeusement pervers.

"TAYO !"

Hurla soudainement Edwin. Il se précipita en courant vers le trio de filles qui détalèrent, encore plus pale qu'un cadavre. Sa course était ralentie par l'attirail qui lui servait de vêtement, mais que voulez-vous... le spectacle avant le pratique... Il les pourchassa du mieux qu'il put, courant ridiculement comme une demoiselle de la cour qui soulevait sa robe bombée. Il se jura qu'il leur ferait payer le ridicule de la situation... enfin pour la forme, parce que honnêtement, si ce que pensait les gens de lui avait une importance, il n'aurait jamais écopé de la peine capitale.

"Alors comme ça il vous faut un mâle ? Alors pourquoi vous courez comme ça les poulettes hein ? On a plus de grande gueule que de courage ? C'est pas grave, j'ai une idée pour leur trouver une meilleur utilisation !"

Elles ne parvenait pas à le distancer, particulièrement Betty qui ne semblait pas taillée pour la course, et mine de rien, Edwin les menait pernicieusement là où il le voulait, à savoir d'où il venait, la chambre d'amour.
C'était la dernière ligne droite ! Cyanure et Milly, à qui l'adrénaline et la vision hypothétique de voir Edwin de très près avait donné des ailes, franchir les portes de la chambre du concours. Betty n'en était plus qu'à quelques mètres quand les portes se closent, n'en laissant plus qu'une d'ouverte, et laissant par la même occasion une dernière chance pour Betty d'échapper à son prédateur. Mais elle la porte salvatrice commençait déjà à coulisser...

Edwin lâcha sa cape et tendit sa main en avant, plus que quelques petits centimètres pour attraper une mèche de cheveux...
Revenir en haut
Betty Cooper
MessagePosté le: Mar 14 Avr - 18:15 (2009)  Besoin d'un verre... --> Répondre en citant

Hors ligne
Candidat
Candidat


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 31
Age: 32
Nationalité: Américaine
Numéro: 6
Arme(s): Un pied de chaise pointu au bout
Barre de vie:
Nombre de mess RP: 30
Moyenne: 0,97

> Chambre d'amour
_________________


Betty Cooper...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:28 (2017)  Besoin d'un verre... -->






Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sujet suivant
Sujet précédent
Page 1 sur 1
Survival : êtes-vous prêt à risquer votre vie pour 200 000 $ ? Index du Forum -> Le Sous-Sol ->
Le labyrinthe du minotaure

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
AdInfinitum v1.00 ~ mikelothar.com


Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com